mar 20 octobre 2020

L’externat : késako ?

Après la PACES et la check-list, les étudiants en médecine entrent dans un tout nouveau monde : celui de l’externat.

L’externat correspond aux années du DFASM (« Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales ». Il dure 3 ans, de la DFASM1 (ex-DCEM2) à la DFASM3 (ex-DCEM4) et a pour particularité de donner un nouveau rôle à l’externe : celui d’étudiant salarié par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

C’est un nouveau statut administratif mais également à l’hôpital.

La vie d’un externe se divise à présent en deux parties : sa vie à l’hôpital et les cours à apprendre.

En effet l’année est divisée en bi-mestres, d’octobre du DFASM1 jusqu’à la fin du DFASM3 (ex-DCEM4), où l’étudiant alterne entre des périodes de cours et des périodes de stages à temps plein. A cet effet, la promotion est divisée en 6 grilles au début de la DFASM1 : U, V, W et X, Y, Z. Les trois premières commenceront par les cours et les trois dernières par des stages, et ensuite cela s’alterne. Le choix sera effectué à partir du tirage au sort d’une lettre (par exemple G) et d’un sens pour la suite du choix (vers le haut ou vers le bas sur l’alphabet).

Attention : Aucun échange de grille n’est possible après le choix pour des raisons d’équité et de logistique (aucune dérogation n’est acceptée par la faculté. Le déclassement non plus n’est pas autorisé.

L’externe à l’hôpital

L’externe a un rôle à part entière dans l’équipe médicale. Un bimestre sur deux, l’étudiant est en stage à temps plein à l’hôpital, c’est à dire du matin jusqu’au soir, les horaires peuvent varier en fonction de chaque stage.

Le plus souvent le stage débute par le staff (ou « soviet ») le matin, où les admissions de la veille sont présentées, et les dossiers complexes sont discutés entre les chefs. Selon les services, c’est à l’externe de présenter les admissions (un exercice très instructif). Ensuite, la plupart du temps l’externe suit la visite des patients avec l’interne le matin, et réalise une partie des admissions des nouveaux patients l’après midi. L’externe a en effet, le plus souvent, à sa charge la rédaction de l’histoire de la maladie, l’examen clinique d’admission, etc.. Avec de nombreuses variantes selon les services ! Bien sûr l’externe est sous la supervision des internes et des chefs, et doit pouvoir leur poser toutes les questions qu’il souhaite. 

Le rôle d’un externe est très variable selon le service où il se trouve. Ce que nous venons de vous présenter est le schéma le plus « classique » mais chaque service a ses spécificités et un mode de fonctionnement particulier.

Lors d’un stage en chirurgie, par exemple, l’externe pourra, souvent, aller au bloc opératoire assister à des opérations, et même s’habiller stérilement s’il en a l’occasion, il ne faut pas hésiter à demander par soi-même pour assister aux opérations car ce n’est pas systématiquement proposé.

En période de stage, l’externe a le droit de se restaurer au self des HUS, grâce à une carte « élève » qui lui donne accès au repas à un tarif de 3,25 euros.

La particularité de l’externat est que l’étudiant est désormais rémunéré pour le rôle qu’il effectue à l’hôpital avec un salaire mensuel versé par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Actuellement, en DFASM1 ce salaire est d’environ 100€ nets par mois, environ 200€ en DFASM2 et environ 230€ en DFASM3. Une réforme est en cours et ce salaire évoluera bientôt (cf image ci-dessous).

Les devoirs d’un externe passent également par les gardes qu’il doit effectuer. Durant toutes les périodes de stages (hormis chez le médecin généraliste et le stage d’anesthésie) l’externe se trouvera affecté sur les tableaux de gardes (service des urgences Hautepierre, service des urgences NHC, Unités de Soins intensifs de Cardiologie, gardes aux urgences de Pédiatrie ou gardes en gynécologie au CMCO, selon les services). L’étudiant est tenu de faire ses gardes, au risque de se voir faire invalider un stage s’il est absent à une garde. Les gardes commencent en général à 18h30 le soir jusqu’à 8h le lendemain la semaine, et elles ont également lieu le week-end (à partir de 12h le samedi et à partir de 8h le dimanche). Il est à noter que la garde du samedi après-midi (de 12h à 18h30) compte comme une garde mais n’est pas rémunérée. Sinon toutes les gardes sont rémunérées à hauteur de 52 euros brut la garde. Après toute garde de nuit, l’étudiant est placé en repos de sécurité pour une période de 11h : il est ainsi exempt de toute activité qu’elle soit universitaire, hospitalière ou ambulatoire. Sa présence en stage, en TD ou en examen ne pourrait être exigée.

Si les étudiants ne peuvent effectuer les gardes qui leur ont été attribuées, ils peuvent les échanger ou les céder. A cet effet, l’AAEMS a mis en place un site d’échange de gardes, performant et entièrement en ligne, dont vous pourrez trouver toutes les informations sur le lien suivant :

Didacticiel du site d’échange de gardes

Attention pour certaines gardes comme celles de pédiatrie, il n’y pas de site mis en place et il faut alors tenir au courant les secrétaires par mail.

Par ailleurs, en tant que salarié des hôpitaux, l’externe a le droit à 3 jours de congés par mois de stage. L’externe étant 6 mois dans l’année en stage, il a légalement le droit à un total de 15 jours de congés sur l’année (6×2,5 jours), (si vous prenez certains mois 3 jours de congés, attention à ne pas dépasser le total annuel de 15 jours !) . Une demande de congés sera à remplir et à faire signer par le chef de service (le plus souvent à remettre au secrétariat du pôle). Avant de prendre congé il est important de s’arranger avec ses co-externes car il doit toujours y avoir des externes dans les services. Et attention aux vendredis qui comptent pour 2 jours de congés.

Pour finir, il existe aussi les « stages intégrés » : la pédiatrie, la gynécologie et la psychiatrie. La pédiatrie est un stage de 2 mois qui a lieu à temps plein au cours du DFASM1. Son examen a lieu à chaque fin de bimestre. Les cours du module ont lieu certains après-midi du bimestre de stage intégré, souvent les mercredi-jeudi-vendredi après-midi et se déroulent à l’hôpital de Hautepierre. Lors de ces derniers il n’y a pas de contrôle continu mis en place, ils ne sont donc pas obligatoires mais fortement recommandés.

La gynécologie et la psychiatrie en DFASM2 durent chacun un mois et sont sanctionnées d’un examen à la fin du bimestre de stage. Une garde la veille de l’examen du bimestre doit être signalée pour être cédée à un autre étudiant ne passant pas l’examen.

Il est possible de réaliser des stages à l’étranger, grâce à des conventions avec la faculté, ou sans conventions. Par exemple SCOPE est un programme d’échange de stage clinique à l’international qui permet de partir un mois dans la ville de son choix pour y effectuer un stage, hors pour le moment ce stage n’est pas validant. D’autres possibilités existent également, vous pouvez retrouver plus d’informations à ce propos dans l’onglet “International” du site de l’AAEMS ou encore sur la page dédié de la faculté de médecine de Strasbourg.

L’externe en cours

Un bimestre sur deux, l’externe sera en période dite de « cours », où il aura un certain nombre de matières à apprendre, la période de cours se terminant par des examens à la fin du bimestre. Ces bimestres de cours sont appelés « blocs » et sont au nombre de 4 (A,B,C et D). Les blocs A et B ont lieu au cours du DFASM1 (ex D2) et les blocs C et D au cours du DFASM2 (ex D3).

L’étudiant devra acheter les supports de cours, qui se présentent sous forme de livres (dans les collections nationales de préparation aux ECN, que vous pourrez trouver en vente à l’amicale ou à la librairie Kléber par exemple) ou de polycopiés des professeurs (uniquement disponibles à l’amicale en format papier), et travailler les « items » (ou chapitres) correspondant aux programmes de travaux dirigés qui ont lieu tout au long du bimestre. Certains items/référentiels sont disponibles gratuitement en ligne sur le site SIDES-NG de l’UNESS (dans l’onglet Corpus puis section Médecine).

Ces TD débutent généralement par un petit contrôle continu, noté sur 2 points, dont la moyenne comptera dans la note finale de l’examen (noté sur 20, comprenant les points du contrôle continu et le reste des points (18) proviennent de l’examen final). Il est à noter que, suivant les matières, un certain nombre des moins bonnes notes du contrôle continu (n-3 souvent) ne compteront pas pour la moyenne. Le contrôle continu consiste en 4 QCM (rarement 5 ou 6) ou en une question rédactionnelle courte qui portent sur le chapitre au programme du TD concerné. Certains modules comme le module de maladies infectieuses ou de gériatrie proposeront les contrôles continus en ligne sur la plateforme SIDES. Les étudiants pourront répondre aux questions entre 1 semaine avant jusqu’à 8h du matin le jour-même du TD.

Les différents modules qui constituent les blocs sont tous au programme de l’ECN, le concours qui a lieu à la fin de la 6ème année.

Tout au long de l’externat les externes préparent donc ce concours, et la DFASM3 est une année un peu à part, car elle se constitue grossièrement d’une année de révisions sur l’ensemble des modules au programme de l’ECN, avec des stages uniquement à mi-temps les matins tout au long de l’année, et des après-midis consacrées aux révisions.

Les programmes des différents blocs sont les suivants :

Bloc A :

  • Maladies infectieuses et tropicales
  • Hépato-gastro-entérologie et Chirurgie digestive
  • Gériatrie et Médecine Physique et réadaptation
  • Douleur / Soins palliatifs / Anesthésie

Bloc B :

  • ORL et Stomatologie / Chirurgie maxillo-faciale
  • Réanimation / Urgences
  • Endocrinologie / Nutrition

Bloc C :

  • Immunologie / Rhumatologie / Médecine interne
  • Urologie et Néphrologie
  • Dermatologie
  • Ophtalmologie
  • Hématologie

Bloc D :

  • Santé publique / Médecine légale / Médecine du travail
  • Cancérologie
  • Pharmacologie clinique

L’externat : un statut administratif

Devenir externe c’est aussi changer de statut administrativement parlant.

Avec ces nouveaux droits, l’externe a le droit à une augmentation de ses Allocations Logements par la CAF. Pour cela, vous aurez besoin que votre statut à la sécurité sociale soit à jour car la CPAM devra vous fournir une attestation de vos nouveaux droits chez eux, que vous devrez fournir à la CAF avec votre attestation employeur et vos deux premières fiches de paie. Avec ceci, vous devrez remplir un formulaire qui précisera votre changement de situation (disponible à la CAF directement).

Vous pouvez consulter le guide de protection sociale de l’étudiant en médecine qui détaille vos droits (couverture sociale, arrêt maladie, …). Néanmoins il n’est plus vraiment à jour concernant certains points. De ce fait vous pouvez également consulter le guide de l’ANEMF intitulé “Droits & Devoirs de l’Étudiant Hospitalier”.

Pour toutes questions sur l’externat, n’hésitez pas à contacter vos élus étudiants à l’adresse suivante : elus-ufr@googlegroups.com

Et nous vous donnons rendez-vous en septembre pour une nouvelle édition du Forum des externes, afin de répondre à toutes vos interrogations !