jeu 13 août 2020

Réforme du Second Cycle des études médicales (R2C)

 

Il s’agit d’une réforme de l’externat, c’est à dire de la 4ème (DFASM1) à la 6ème année de médecine (DFASM3). Cette réforme est structurée par 3 piliers : les compétences, les connaissances, et le parcours. La promotion entrant en 2021 en DFASM1, sera la première à en bénéficier. 

 

Les compétences

On peut l’apparenter à la pratique, le savoir faire et le savoir être. Tout cela s’apprend à travers les stages, la simulation…. Les compétences seront prises en compte à hauteur de 40 à 45% de l’examen final (non totalement fixé). Cette partie sera évalué sous forme d’Examens Cliniques Objectifs et Structurés (ECOS), qui remplacent le certificat de compétences cliniques.

 

Qu’est ce qu’un ECOS? 

Une vignette clinique vous est d’abord présentée. Selon les consignes, il vous faudra interroger un patient standardisé, faire un examen clinique ou encore faire un geste (mannequin). Tous les étudiants de France seront évalués sur les 10 mêmes stations réparties sur 2 jours (5 par jours).  Chacune sera  notée  par deux évaluateurs. Ils suivront une grille d’évaluation pour que la note attribuée soit objective et standardisée.   

Un référentiel des compétences et des mises en situation est normalement en cours. Cette évaluation aura lieux en fin de 6ème année 

 

Exemple : https://www.youtube.com/watch?v=lA4kFo7pirc 

https://www.youtube.com/watch?v=mjKIXEAyZzs 

 

Les connaissances

Cela s’apparente à la théorie. Elles sont scindées en rangs A et B. Le rang A, correspond à ce que tout médecin doit absolument savoir et le rang B à ce qu’il est indispensable à savoir pour un interne de premier semestre. Le rang C ne sera plus exigible, il est de l’ordre de la surspécialisation. Les connaissances compteront pour 50% de la note finale

L’épreuve de connaissances sera évaluée en début de 6ème année. Pour la valider il faudra réussir un minimum de 80% de questions de rang A. Seul le rang B sera classant/discriminant, ces questions seront pondérées selon la spécialité souhaitée par l’étudiant. 

Le Livret de Suivi des Apprentissages (LISA) est en train d’être finalisé. Il sera en ligne gratuitement et permettra de faire le lien entre les connaissances et les compétences.  

 

Il y aura de nouvelles modalités docimologiques:

  • Key features problems : Une vignette clinique suivie de 2 ou 3 questions qui se focalisent sur les points clés des pathologies. Le but est de cibler des points délicats sur lesquels les étudiants commettent habituellement des erreurs. 
  • Test de Concordance de Script (TCS) : Une vignette clinique courte est accompagnée de 3 hypothèses. Les réponses seront comparées avec celles des experts. Plus le choix de l’étudiant est proche de celui d’un maximum d’experts plus il aura de points. 

De plus il doit choisir parmis 3 informations supplémentaires afin de l’aider dans son diagnostic. L’étudiant doit les classer selon l’échelle de Liekert et ce format permet de mesurer le raisonnement clinique en contexte d’incertitude. 

 

Échelle de Liekert: l’effet de l’information supplémentaire sur l’hypothèse est :

-2= pratiquement éliminé

-1= peu probable

0= non influencé

+1= probable

+2= presque certain

 

exemple de TCS: https://medecine.univ-lorraine.fr/fr/dmg/des/le-tcs 

 

  • QRM à contexte riche: C’est un mini Dossier Progressif (DP). Une vignette clinique courte est accompagnée d’une question ainsi que de 3 à 5 propositions de réponses vraisemblantes dont une seule sera acceptée. Il est nécessaire de valider la première question pour passer la suivante.
  • Il y aura aussi des QCM QROC, questions isolées, DP ainsi qu’une Lecture Critique d’Articles (LCA) qui sont des modalités d’évaluations déjà connues par les  étudiants. 

Le parcours

Il comptera pour 5 à 10% de la note finale. Son but n’est pas de discriminer. Les expériences donneront des points, cependant il y aura un plafond pour éviter la course aux options et le seuil sera facilement atteignable par tous.

Tout ce qui pourra être pris en compte n’a pas encore été complètement fixé. 

Ce qui devrait notamment être pris en compte:

-mobilités nationales et internationales 

-M1, double cursus (M2) et thèse précoce

-niveaux de langues

-les engagements associatifs, pédagogiques 

-les expériences professionnelles 

Le Matching

Le matching n’est autre que l’appariement des étudiants dans leur future spécialité et ville. L’étudiant devra formuler des voeux (spécialité et subdivision), ainsi que les ordonner (un peu comme Parcoursup). L’étudiant se verra attribuer un poste selon son classement dans chaque spécialité car les questions seront pondérées différemment selon les spécialités.

EX: une question de rang B de cardiologie vaudra plus de points pour le classement de cardiologie que pour celui de rhumatologie. 

Si l’étudiant ne se voit attribuer aucun poste à l’issue de la procédure principale, il participera à la procédure complémentaire et devra ordonner tous les postes vacants. Chaque étudiant aura un post à l’issue des 2 phases du matching. 

Des étudiants en couple dans la même promotion pourront demander à être dans la même subdivision. L’algorithme cherchera dans la mesure du possible à les apparier dans la même subdivision.